Les 5 clés pour atteindre ses objectifs avec succès

 

 

Je relève le défi…

 
  • Le 15 août dernier, je me suis donnée le défi de courir 1089 kilomètres et recueillir des fonds pour une association qui œuvre pour la promotion et la prévention de la santé mentale.

Tu vas me dire, mais pourquoi ce défi Jessica?

  • En dépit d’un défi personnel, il se veut aussi humaniste :
Moi et mes deux frères cadets (des jumeaux) de 6 ans moins âgés vivions une petite vie tranquille, quand une nuit de novembre 1994 nous apprenons le décès soudain de notre mère. Elle succombe à l’âge de 38 ans à ses blessures le lendemain de son accident de voiture, et ce,
malgré ses efforts pour survivre.
Mes frères alors âgés de 9 ans vivent très mal ce deuil et se renferment sur eux-mêmes en excluant fermement l’aide médicale apportée. Notre père refait sa vie avec une 1ere femme, puis une 2e et les années passent quand Jordane (un de mes frères) est diagnostiqué schizophrène à son adolescence.
 
À l’âge de 17 ans, je décide pour ma part de me faire aider pour retrouver l’espoir de vivre une vie heureuse.  Je commence à changer mon état d’esprit puis me remets à bouger, à refaire du sport. Je quitte ensuite le nid familial pour vivre et travailler sur Paris en laissant mes frères derrière moi, abîmés par la douleur et la solitude.
Il y a quelques années Jordane me contacte, désespéré de sa situation actuelle, et me demande de l’héberger chez nous à Québec afin qu’il puisse vivre une vie normale et recommencer à zéro, me dit-il. Selon moi, s’enfuir de son pays pour recommencer une nouvelle vie ailleurs n’est pas une bonne solution. Il faut avant tout qu’il s’occupe de lui, qu’il règle ses démons intérieurs, mais il me répond : c’est impossible!! C’est là que je dis NON, NON et NON. Rien n’est impossible, tout est possible si on y croit et qu’on le veut VRAIMENT.
 
Aujourd’hui, je vis au Québec, heureuse et fin prête à accomplir ma mission de vie : redonner de l’espoir à tous ceux qui l’ont perdu et encourager fortement à bouger. L’être humain est fait pour bouger et non pas pour être sédentaire.
 
Retrouver l’espoir combiné à une activité physique régulière est selon moi très salvateurs pour tous.
  • C’est dans ce sens que le 1er septembre 2019, je parcourrai 1089 km en courant, traversant 3 provinces canadiennes (Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse) pour ensuite continuer mon chemin et traverser plusieurs départements français.
Je quitterai mon domicile tôt le matin pour me rendre en courant jusqu’à l’aéroport d’Halifax = 969 km, prendre l’avion et continuer en courant de l’aéroport Charles De Gaulles (Paris) à Mainvilliers = 109 km
Comme vous l’avez compris, ce défi consiste à rejoindre mon frère qui habite en France et que je n’ai pas revu depuis 6 ans pour lui apporter du bonheur, mon soutien, mon amour et lui donner de l’espoir de vivre sa vie tant rêvée. La famille fait partie de mes valeurs et j’ai longtemps cherché comment je pouvais aider mon frère, mais pas seulement lui, je veux aider tous ceux qui souffrent de santé mentale par l’activité physique.

 

 
 

Aimerais-tu connaitre la méthode qui créée des objectifs de réussite?

 

Et bien c’est la méthode S.M.A.R.T.

 

C’est quoi ça Jessica?

 
Il est primordial de se fixer des objectifs qui donnent tout simplement du sens à notre vie, c’est dans ce concept que l’expression objectif smart se répand de plus en plus.
C’est donc un procédé mnémotechnique permettant de décrire les objectifs que l’on veut exprimer de façon la plus claire, la plus simple à comprendre et pour un maximum de chances d’être réalisés.
Pour atteindre ses objectifs, cette méthode s’avère un passage obligé, elle est à la fois Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporellement défini.
 

Se poser les bonnes questions

 

Spécifique :

 
  1. Qu’est-ce que je souhaite vraiment? contribuer à créer un monde meilleur en appuyant les associations en santé mentale.

  2. Dans quel but? aider les personnes dans leur processus de rétablissement et d’atteinte du bien-être. Donner de l’espoir et développer leur résilience par le sport.

  3. Quand? le 1er septembre 2019.

  4. Comment? en courant 1089 km et rassembler le plus de personnes possible autour de cette cause.

  5. Où? De Québec jusqu’en France.

  6. Quels sont les moyens à mettre en œuvre? Rallier des partenaires et commanditaires à cette cause, médiatiser le défi, trouver une équipe pour m’accompagner, suivre mon plan d’entraînement afin de me préparer à courir plus de 40 km/jour.

  7. Quelles sont les limites et les conditions? Limites physiques, mentales et financières.

Mesurable :

 

  1. Combien de paires de running pour mon défi? 4 paires.

  2. Combien de personnes m’accompagnent? 2 personnes

  3. Louer une caravane pour combien de jours? 30 jours.

Atteignable :

 

  1. Quelles sont mes compétences, mes atouts par rapport à ce projet? Ma détermination.

  2. Ai-je besoin d’acquérir de nouvelles connaissances ou compétences pour aller au bout de ma démarche? Mon sens de l’orientation, stage de survie au Québec.

Réaliste :

 

  1. Quels sont les paramètres environnementaux auxquelles je dois faire face? Loin de ma famille, conditions climatiques.

Temporel :

 

  1. Quelle est ma date d’échéance pour atteindre mon objectif? Le 30 septembre 2019.

  2. Quelle est la date de début de mon projet? Le 1er septembre 2019.

 

Maintenant, à toi de jouer, défini tes propres objectifs S.M.A.R.T

 
Avec cette approche, être smart devient si simple…
 
Dis-moi si tu aimes cet article ou partage-le sur tes réseaux sociaux pour aider d’autres personnes à atteindre leurs objectifs.
 

Jessica Lange,

Athlète et blogueuse de défis

Share on facebook
Facebook
Retour haut de page