Par Cathie Ouellet étudiante 2e année MD-MSc pour le RAEM

« La marche […] traite plus de 30 maladies chroniques. C’est le meilleur et le plus accessible médicament qui soit ».  Dr Paul Poirier, cardiologue et porte-parole de Ça marche Doc! C’est une déclaration ayant un impact majeur : traiter des maladies en allant marcher! Il ajoute même : « En médecine, nous savons maintenant que certains choix en aménagement urbain peuvent causer ou aggraver plusieurs maladies graves comme les maladies cardiovasculaires, les pathologies respiratoires, le diabète, l’hypertension, l’obésité, le cancer et les maladies mentales. Ces maladies, souvent chroniques, en plus de causer un mal-être et des décès prématurés, sont extrêmement coûteuses pour notre système de santé. »

« Nous voulons que tous découvrent ces liens causaux entre santé et aménagement urbain. Ainsi, chacun d’entre nous saura quels sont les meilleurs choix pour aménager des milieux favorables à la santé, améliorer notre mieux-être et développer durablement nos villes. De plus, l’aménagement sain de nos villes nous permettra de lutter efficacement contre les ilots de chaleur urbains et de renforcer la résilience des populations vulnérables face aux changements climatiques. Pour faire des découvertes fascinantes, venez marcher avec nous tous les samedis matin! » renchérit Mme Johanne Elsener, conceptrice et coordonnatrice de Ça marche Doc!

Rappelons que le projet social, lancé en septembre 2016, vise à faire connaître les multiples liens causaux qui existent entre la santé et l’aménagement urbain. Une série de chroniques radiophoniques et d’émissions télévisées avec des experts en médecine, urbanisme, économie, foresterie urbaine et architecture ont été diffusées afin de sensibilité la population. De plus, des marches ludiques hebdomadaires avec un médecin ont été organisées dans différents lieux de Québec, Portneuf, Charlevoix ou Chaudière-Appalaches. À l’initiative de médecins de la région de Québec, Ça marche Doc! a lancé, en janvier 2019, le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis, afin que les médecins puissent orienter leurs patients vers des lieux de marche entretenus l’hiver.

Pour la saison 2019-2020, le maire Régis Labeaume a accepté d’agir comme président d’honneur : « J’ai toujours été conscient de l’importance de créer des aménagements urbains qui incitent à l’adoption de saines habitudes de vie comme la marche. Je suis fier d’être le président d’honneur de ce projet novateur issu de chez nous qui vient de se mériter le Prix d’excellence du réseau de la santé et des services sociaux 2019 volet partenariat. »

Dr Poirier a déclaré lors de la marche d’inauguration en septembre 2019 : « qu’au-delà des études médicales, mon quotidien de spécialiste des maladies du cœur me permet d’affirmer haut et fort que la pratique d’une activité physique régulière comme la marche dans un environnement rempli de verdure est des plus bénéfiques pour la santé du cœur et de la tête. Je prescris d’ailleurs, à titre préventif ou curatif, une marche d’environ trente minutes par jour/cinq jours par semaine à mes patients, car toutes les raisons sont bonnes pour marcher. Vous pouvez me croire… je suis déterminé à conscientiser le plus grand nombre à l’importance de se doter d’aménagements urbains beaux, accessibles et sécuritaires en toute saison qui incitent les gens à marcher. L’activité physique c’est le meilleur médicament. » Un beau message, que nous, futurs médecins, allons pouvoir mettre dans notre coffre à outils afin d’aider nos patients à aller mieux.

Dans un même ordre d’idée, Le 24 novembre dernier, près de 130 médecins se sont mobilisés pour le verdissement urbain, via la publication médiatique du Dr Pierre Gosselin (Institut National de Santé Publique du Québec-INRSQ). L’Association québécoise des médecins pour l’environnement (AQME), la section québécoise de CAPE (Canadian Association of Physicians for the Environment) soutient cette initiative. Une pétition circule afin de demander au gouvernement québécois d’investir de façon urgente et substantielle dans le verdissement urbain pour protéger la santé et le bien-être de la population.

Voici quelques statistiques tirés du libellé de la pétition. « De multiples études démontrent que le verdissement urbain apaise les êtres humains, les incite à l’exercice, diminue les îlots de chaleur et capte les polluants atmosphériques de façon très efficace. Et pourtant nous continuons souvent à sacrifier nos arbres urbains et à bétonner, et bien peu de villes interviennent vigoureusement, souvent faute de moyens. Selon des centaines d’études, un verdissement urbain optimal qui viserait 40% de canopée plutôt que les 10 à 20 % actuels des quartiers centraux de nos villes, pourrait diminuer d’environ 39 % la prévalence du stress, 7 % la prévalence de la dépression, 11 à 19 % la prévalence de l’autisme, 14 % le risque de diabète, 13 % le risque d’hypertension artérielle, 40 % le risque d’embonpoint ou d’obésité, 6% la prévalence de l’asthme, 9% la mortalité cardiovasculaire, 10% la mortalité respiratoire, 13% la mortalité par cancer et de 10 à 20% la mortalité générale prématurée. 
À cela s’ajoutent une diminution des symptômes du trouble de déficit d’attention et hyperactivité, un ralentissement du déclin cognitif, une diminution de l’isolement social et de la criminalité, une augmentation des performances scolaires et de la productivité au travail, la lutte à la défavorisation sociale, aux ilots de chaleurs urbains et aux changements climatiques. Les coûts annuels de ces maladies au Québec ont été estimés à plus de 26 milliards $. La prévention – même très partielle – de ces maladies par un verdissement efficace présente un potentiel énorme d’économies en coûts de santé, chaque année. Un simple 4 % de réduction épargnerait 1 milliard $ en coûts de santé annuels. » La marche dans une ville verte est sans contredit un super médicament sans effet secondaire! Faites comme moi et allez signer la pétition!

Pour en savoir plus et améliorer votre santé je vous invite à vous joindre au « Samedi de marcher » les samedis matin où un expert de la santé accompagne les citoyens dans une marche d’environ 1 h au cours de laquelle on s’intéresse aux aménagements urbains et à leurs impacts sur la santé. Voilà une belle façon de se divertir, de visiter les alentours, tout en prenant soin de soi et en découvrant des résultats de recherche sur le sujet.

Références bibliographiques :

« Ça marche doc! : Accueil ». Ça marche doc! [En ligne] Consulté le 25 février 2020. https://camarchedoc.org/

« Canadian Association of Physicians for the Environment». CAPE. [En ligne] Consulté le 25 février 2020. https://cape.ca/des-medecins-quebecois-se-mobilisent-pour-le-verdissement-urbain/?fbclid=IwAR2thASbiCGIC4ecz1AjP-LLjzGCJDw_kEljdIut9mALaotnXpFT-VzDuro

« Canadian Association of Physicians for the Environment». CAPE. [En ligne] Consulté le 25 février 2020.  https://cape.ca/category/petitions/

Legault, Jean-Benoit. « Des Médecins se mobilisent pour le verdissement urbain ». L’Actualité, 24 novembre 2019. [En ligne]. Consulté le 25 février 2020. https://lactualite.com/actualites/des-medecins-se-mobilisent-pour-le-verdissement-urbain/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page